La porte des enfers

Rythmé, puissant et captivant, le nouveau roman de Laurent Gaudé oppose à la finitude humaine la foi des hommes en la possibilité d'arracher un être au néant.