Au coin de la rue des amours

Tito, dix-sept ans, a commis un acte irréparable : alors qu’il voulait protéger un enfant pris à partie par un groupe de petits voyous, il a tué par accident l’un de ces gamins. Sa soeur le pousse alors à fuir La Louvière. Vingt ans plus tard, après avoir connu toutes les fatigues possibles sur les routes africaines, il revient au pays.