La femme est l'avenir de l'islam

« C’est à la mosquée que l’idée d’un féminisme  islamique me traverse l’esprit. Écoutant le khutba du  grand mufti, je me dis : Se pourrait-il qu’une femme conduise la grande prière du vendredi et qu’au lieu  d’un homme, ce soit une personne du sexe opposé qui  parle en ce moment ? Que se passerait-il ? »Et pourquoi pas ? Sherin Khankan ne connaît pas  la peur. Elle raisonne. Elle croit.Dans la première mosquée pour femmes en  Europe, à Copenhague, elle se bat chaque jour pour  une relecture tolérante du Coran. Ne portant le voile qu’à la mosquée, elle anime une « Islamic Academy » à l’intention des femmes, où sont enseignées la philosophie  islamique et la prière. Elle y célèbre aussi  ses premiers mariages interreligieux.Dans ce livre confession, Sherin Khankan parle  pour la première fois de son enfance, de sa pratique  religieuse, du soufi sme. La mère de quatre enfantsévoque sa famille avec tendresse, la militante son  combat pour un féminisme islamique.