Croire au matin : cinq écrivains à la rencontre de Charles Palant, rescapé d'Auschwitz

Cinq écrivains à la rencontre de Charles Palant, rescapé d'Auschwitz

Croire au matin : cinq écrivains à la rencontre de Charles Palant, rescapé d'Auschwitz

« Je crois au matin. »  Charles Palant Qu’en est-il de l’enfance, de la transmission, de la  parole, de l’espoir, de l’humanité, soixante-dix ans  après Auschwitz ? Lorsque l’analyse historique  et la politique ont échouéà faire barrage à la barbarie, à  vaincre l’obscurantisme, ne reste-t-il pas la création littéraire  et des écrivains pour défendre la liberté de penser, de  vivre et d’aimer ? Élisabeth Brami, Noëlle Châtelet, Alexandre Jardin, Mazarine  Pingeot et Alice Zeniter croisent leurs réflexions avec Charles  Palant, rescapé des camps de la mort. À l’heure où disparaissent les derniers témoins de la barbarie  nazie, la littérature s’empare des mots d’un tribun qui  n’a cessé tout au long de sa vie de nous exhorter à ne pas  oublier les horreurs auxquelles conduisent le racisme et l’antisémitisme. Pour que nous, lecteurs, gardions en mémoire l’extraordinaire  témoignage d’un de ceux qui ont dit oui à la vie. À notre tour de ne pas le laisser s’éteindre, de le donner à  entendre aux générations futures.