Derrière le mur coule une rivière

Le roman initiatique du lâcher-prise

Derrière le mur coule une rivière

« Je me mets la pression, je suis mon propre tyran. Il y a une espèce de critique féroce à l'intérieur de moi, qui m'en demande toujours plus et me dévalorise systématiquement, quoi que je fasse... Béa, j'ai un côté obscur que je ne montre pas. Avec les autres, je donne le change, mais je ne suis pas dupe de
Béatrice fronce les sourcils ...