Super-victime de l'injustice mondiale

Super-victime de l'injustice mondiale

Alban est ENCORE puni. Certes il a (encore) fait une (petite) bêtise (après avoir détruit une vitre, la télé, écrabouillé la main de son petit frère, il vient seulement de ruiner la nouvelle chemise de sa mère)... mais IL NE L'A PAS FAIT EXPRÈS ! Le voilà privé de dessert. Un gâteau au chocolat, en plus. Trop, c'est trop ! Alban décide de fuguer. Oh, pas très loin, dans la cabane qu'il a construite avec son copain Mounir. Cette cabane, désormais, est réservée aux VICTIMES DE L'INJUSTICE MONDIALE, comme lui. Mais bientôt, TOC, TOC, TOC ! on frappe à la porte. Qui cela peut-il bien être ?