Le grand vertige

Pionnier de la pensée écologique, Adam Thobias est sollicité pour prendre la tête d’une “Commission Internationale sur le Changement Climatique et pour un Nouveau Contrat Naturel”. De ce hochet géopolitique, pas dupe, il tente de faire une arme de reconstruction massive. Au cœur du dispositif, il crée le réseau Télémaque, indépendant et parallèle, constitué de scientifiques ou d’intuitifs, de spécialistes ou voyageurs, tous iconoclastes, qu’il envoie en missions discrètes, du Pacifique sud à la jungle birmane, de Manaus à Moscou...Tandis qu’à travers leurs récits se dessine l’encéphalogramme affolé d’une planète fiévreuse, Adam Thobias conçoit un projet communautaire aussi alternatif que novateur. 

Entretenant une intimité générationnelle avec la géographie mouvante et fragile de notre monde en crise, doté d’une foi dans la narration et d’une énergie vitale contagieuses, Pierre Ducrozet se confronte, à bras-le-corps, aux forces motrices et performatives du roman sur les enjeux du contemporain.