Un british dans le Bruxelles des années '50 !

Par 3 décembre 2015 à 15:18

Ce roman de Jonathan Coe à pour cadre l'Expo universelle de Bruxelles.

Thomas Foley est envoyé par le Bureau central d'information de Londres pour superviser le fonctionnement du pub anglais qu'on a installé pour l'occasion sur le plateau du Heysel. Dans l'ambiance de liberté et de progrès qui règne à la foire, tout semble possible et Thomas en vient à rêver d'une autre vie. Anneke, la charmante hôtesse flamande et Emily, la démonstratrice d'aspirateurs du stand des Etats-Unis lui font tourner la tête tandis que sa femme Sylvia l'attend patiemment à Londres avec la petite Gill. Au fur et à mesure que les semaines passent, Thomas se demande de plus en plus pourquoi on l'a fait venir. Et s'il y avait là une affaire dont la sécurité nationale dépend?

Comme toujours, Jonathan Coe nous offre un roman très fluide et tout imprégné d'humour britannique. A travers l'histoire de Thomas, le héros naïf, il ressuscite l'ambiance des années cinquante, de ce monde qui croit éperdument au progrès, qui pense que la science assurera un avenir radieux à l'humanité mais qui a peur d'un cataclysme nucléaire. le bloc de l'Est est d'ailleurs omniprésent dans le livre. Parodiant les romans d'espionnage, Coe reprend quelques uns des poncifs du genre à son compte en les détournant un rien ce qui crée un ressort comique très british.

Parallèlement à l'intrigue principale Coe aborde la question du temps qui passe, des occasions manquées et des moments qui marquent à jamais, même s'ils sont associés à des regrets. Comme toujours, le roman est admirablement construit et le dénouement s'appuie sur les indices disséminés dans les chapitres.