Un polar à la française

Par 3 décembre 2015 à 15:46

Quinquennat est un polar à la française. Il met en scène une jolie brochette de crapules ayant atteint les sommets de l'Etat, complètement corrompus et d'un cynisme impressionnant, des service secret dirigés par des crapules qui n'ont jamais cru à rien et, assez classiquement, un journaliste intègre et que seule la recherche de la vérité motive. J'ai souvent pensé au Poulpe en lisant ce bouquin et Terrence, le chevalier blanc, n'est pas sans rappeler Gabriel Lecouvreur. Ce n'est certes pas de la grande littérature, on se demande d'ailleurs ce qui a pu pousser Gallimard a publier ce livre dans sa collection crème si ce n'est la notoriété de l'auteur de la Chambre des Officiers. Mais ça se laisse lire même si ceux qui comme moi ont une haute opinion du service public ne manqueront pas d'être écoeurés d'une part par ces histoires de prises d'intérêt, de magouilles, d'assassinats couverts par la raison d'Etat et de commissions occultes et d'autre part par la description d'un monde politique dont les choix tiennent plus à une espèce de management stratégique sans vision qu'à un réel choix de société. Les personnages ont une réelle épaisseur psychologique, les situation s'enchaînent avec un rythme soutenu, Dugain va droit au but. Bref, tapez-le vous sur la plage cet été!