Une seule bouchée pourrait vous être fatale

Par 16 avril 2020 à 16:22

(une chronique de France Thomson)

Allemagne. 1943. Rosa et Gregor, jeunes mariés, sont allemands et vivent à Berlin. La guerre bat son plein et Gregor est enrôlé de force dans la Wehrmacht. Désormais seule dans cette grande ville, Rosa rejoint, forcée et contrainte, Gross-Partsch où vivent ses beaux-parents, Herta et Joseph, qui l’accueillent chez eux. Non loin de là, nichée au cœur de la forêt et invisible du ciel, se trouve la Wolfsschanze (la Tanière du Loup), le quartier général d’Hitler où il vit reclus, terrorisé à l’idée que l’on puisse attenter à sa vie.

Quand deux soldats SS se présentent devant la maison de sa belle-famille en demandant à parler à Rosa Sauer, elle ignore encore que sa vie va être bouleversée** et qu’elle va travailler pour le Führer. En effet, dès le lendemain, Rosa est emmenée et devient avec une dizaine d’autres Allemandes, une « goûteuse » d’Hitler.

Pouvoir manger à sa faim, tout en sachant qu’une seule bouchée pourrait vous être fatale, tel est désormais le destin avec lequel elle va, chaque jour, devoir composer.

Tour à tour fidèle à l’Histoire ou choisissant de s’en éloigner à certains moments, Rosella Postorino retrace la vie de Margot Woelk , en lui faisant prendre l’identité de Rosa Sauer, dans ce roman. Elle retrace ainsi ses jours et ses nuits, entre 4 murs, avec pour seule compagnie d’autres femmes, et des officiers allemands qui surveillent leurs moindres gestes. Des femmes aux parcours de vie très différents, qui ne se connaissent pas et qui vont devoir apprendre à cohabiter et à se supporter les unes les autres. Entre rivalité et solidarité, comment rester humain dans de telles circonstances ?

Rosa et ces autres femmes sont-elles victimes ou complices du régime nazi ? Où se situe la frontière et qu’aurions-nous fait à leur place ? Le roman, très bien écrit et documenté sur le plan historique, lève le voile sur un pan méconnu de la Seconde guerre mondiale.