Le coeur de l'Angleterre
Voir la fiche

Le coeur de l'Angleterre

Chronique douce-amère d’une époque chaotique

Par 16 avril 2020 à 16:50

(une chronique de Nicolas Fanuel)

Même si, avec ce nouveau roman, Jonathan Coe remet en scène des personnages apparus dans son diptyque constitué de « Bienvenue au club » et du « Cercle fermé », il ne vous est pas nécessaire d’avoir lu ces deux volumes pour vous plonger au « Cœur de l’Angleterre ».

Ce sont ici les années 2010 qui sont abordées. Comme dans nombre de ses précédents romans, Jonathan Coe dépeint habilement et avec beaucoup de réalisme le cadre politique dans lequel il va faire vivre ses personnages. Sans didactisme et avec cet humour décalé qui est le sien, il passe en revue les émeutes de 2011, les Jeux Olympiques de Londres, les conditions qui mènent au Brexit et le Brexit lui-même. Plus qu’une simple toile de fond, ces évènements acquièrent la même valeur dans le fil des existences des personnages que ceux qui parsèment une vie de famille ou professionnelle classiques.

Les personnages, drôles, touchants, d’une profondeur psychologique propres à ce que la littérature anglaise nous sert de mieux, sont plus qu’influencés par les événements : ils les vivent parfois dans leur chair et en sont imprégnés sur le long terme.

Tantôt hilarante, tantôt dramatique, une chronique douce-amère d’une époque chaotique pour l’Angleterre mais aussi pour le reste du monde. Les effets en percolent encore aujourd’hui et une grande partie de l’intrigue résonne toujours dans notre actualité.