Image de couverture (Chavirer)
Voir la fiche

Chavirer

Chronique de l'emprise

Par 24 août 2020 à 10:04

« Cléo aurait treize ans pour l’éternité ». C’est une histoire tellement banale qu’elle nécessite d’être racontée, criée même, car la banalité atteste la répétition, le caractère systémique. L'histoire des milieux de l'art, de l'emprise, d'hommes qui profitent des rêves des jeunes filles en mal d'avenir pour abuser d'elles, pire leur provoquer la culpabilité de leur propre trahison.

Lola Lafon brosse le portrait de ces victimes rendues coupables, de l’enfance à l’âge adulte. Si l’histoire initiale est vécue au travers des yeux de Cléo, la suite sera toujours contée par ses rencontres, par des tranches de vies aussi furtives que signifiantes.

Un récit d’une force incroyable, à l’écriture puissante et qui ne peut laisser indifférent.